Fantaisie verbale

Tu ne te fiais qu’à la Fortune

Vaillante écuyère, preux chevalier cherchant aventure.

Le canon des Heures rythmait ton cheminement.
« A la bonne rencontre ! » saluaient à Brocéliande

Le sage et le félon.

Et toi tu joutais de verbe et de silence.

 

 

Puis tu suivis Nadja par les rues

L’âne des sentiers

Le coq avant midi,

Le…la…car

Entre Zoroastre et bézoard

Le cadavre exquis du hasard

A mauvais genre… ou n’en a pas.

 

 

Tant de zigzags

Pour te forger un destin

Ecrire ta légende !

 

 

Fatalement entre rire et rêve

L’haruspice et le haschischin,

Tu devais perdre

… Au dernier coup de dés.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s