Sous la marelle du ciel

Le sort se décide à pieds joints.

Jouent et gagnent

Les cœurs libres et sans peur.

Les oiseaux ignorent la marelle du ciel :

Entre sol et nuages

Impromptues leurs figures

Au gré des vents et des rencontres.

Nous, sous la marelle du ciel

Immobiles, ignorants

Tête en bas, cœur à l’envers

Nous faut-il miser

Sur des nuées ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s