Je suis l’arbre
Qui s’élève
dans la brume
d’hiver
Et s’évanouit
Dans les volutes
Célestes
Je suis l’arbre
Qui pleure
ses feuilles
A l’automne
Je suis l’arbre
Qui accueille
La palabre
Des hommes
Je suis l’arbre
Qui irrigue
La vie
De sa sève
Je suis l’arbre
Qui connaît
Le silence
d’exister

 

Publicités

Une réflexion sur “Je suis l’arbre (François Minod)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s