En énigme scandée

L’image avant-coureuse

dialogue avec l’esprit

détective de clefs

 

ramassés en un bloc

ces maints objets épars

dressent l’intuitif tableau

preste et flou du secret

 

Dans sa lente émergence

de poèmes en poèmes

s’ajourne l’aveuglement

en dénouement limpide

 

 

bordagebiules

Tu rentres à l’aube sous

le flot des entités qui valsent

dans la pénombre mémoriale

rires et clefs sont en forme

d’un demain agité et tu fuis

dans les glapissements

des eaux déplissées

A l’heure du regard

La cendre sur les rives

est encore du Poussin

Le paysage roi par touches ensoleillée somnole

Les ailes de papier des oiseaux du rivage

Bougent dans le tableau aux pneus et passerelles

Des toitures éventrées

Passent dans la dentelle de la morne olivâtre

la feuillure poudrée de boules argentées,

massues bien qu’ éplorées

Les arbres jouent de la diversité

Ils couvent sous nos regards

entre l’eau cuir zébrée

d’un bleu un peu foncé

et le ciel s‘en écarte

sous leur souple poussée

la vibration s’échoue sur les plantes vivaces

qui s’enfoncent de biais englouties

aux vagues de ces courtes marées

puis se redressent après

atlantide patiente

jamais découragée

qui aimer à sombrer

pour encore émerger

la lenteur est une onde légèrement mortifère

tamis, soleil, en barbouilleuse chaux

sur le pont du bateau

s’attend l’instant des gestes

 

 

Il est des êtres dont le regard

Ne se porte pas sur les apparences

Et qui n’attendent aucune permission

 

Ils visent aux perspectives intérieures

Ecartant les branchages de la mondanité

Ils n’ont que faire de clefs

Ils sont visitation du paradis perdu

Des enfances directes aux partages intimes

En mires de sourires

 

 

 

Dimension clé

Dans un problème

Petite clé toute dorée

en tour de cou

Ou grande vieille

bien rouillée

Lourde, mal aisée

Pour les poches

d’aujourd’hui

trop serrées

Clé des songes

Clé à molette

Clé de douze

Claie à fruits?

Celle-là ne va pas…

Clé de cadenas

Défendue d’huis

Clé mortifère

d’énigme, pis

qu’effroyable

de peur bleue

Pour la barbe

Impitoyable

D’épouvante

Dont on ne veut pas…

Clé de coffre

Chasse au trésor

Clé de décryptage

Pour se parler

Sans se gêner

intercepter

clé pour ouvrir

au lieu de refermer

clé de sol

pour en l’air chanter

clé de vie pour

s’en échapper

schloss château

position clé

sur les territoires

à conquérir

impuissante

sur les coeurs

à acquérir

ferronerie

datant d’antan

de sueur et de sang

tour d’écrou

pour mettre sous clé

la frivole liberté

clé d’ut pour l’harmonie des luths

clé, clé, claironner

vos crissements

dans vos barillets

il faut huiler

clé d’hiver, clé d’été

pour protéger

bonne à humer

l’odeur douce du foyer

quand la clé a tourné

clé de voûte

une histoire

sans doute ?

clé des champs

clé des songes ?

clé à molette

pour mobylette

celle de Dédé

le facteur clé

a décidé :

une nouveauté !

l’engin moderne

n’en a plus lui

– non, de clé !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s