Isabelle Minière

 

Marcher quelque part

marcher au milieu de nulle part

marcher comme si on avait un but

marcher pour marcher

marcher en laissant les jambes nous transporter, en être le passager

marcher en regardant le paysage

marcher en regardant à l’intérieur de soi

marcher pour se sauver de sa vie

marcher pour laisser le corps s’aérer l’esprit

marcher pour faire le tour de la question en faisant le tour du pâté de maisons

marcher parce que le pied droit fait la course avec le pied gauche

marcher parce que le pied gauche est contre la compétition et se laisse rattraper

marcher pour se sentir vivant

marcher pour promener les pensées qui sentent le renfermé

marcher en sautillant comme en rentrant de l’école autrefois

marcher pour avancer, mais vers où ?

marcher sur terre en imaginant que c’est sur la lune

marcher : un grand pas pour moi et rien du tout pour l’humanité

marcher dans sa tête pour ne pas fatiguer ses pieds

marcher avec des chaussures neuves et admirer ses pieds à chaque pas

marcher avec des chaussures neuves et regretter ses vieilles godasses

marcher en rêvant d’avoir des jambes à moteur – avec la télécommande

marcher pour faire son marché

marcher en se demandant ce qu’on fait de sa vie et si ça va bien marcher

marcher comme si on avait des ailes et s’inquiéter pour l’atterrissage

marcher parce que sinon les jambes pleurent

marcher parce que sinon les pieds sont tristes

marcher au hasard en espérant une belle rencontre

marcher en rasant les murs pour éviter toute rencontre

marcher avec une canne invisible et avoir l’impression d’être fragile

marcher vers quelqu’un et lui ouvrir les bras

marcher à reculons pour rentrer à la maison

marcher en faisant l’imbécile pour faire rire la compagnie

marcher sans rien voir parce qu’on a trop de peine

marcher à toute vitesse quand on a tout son temps

marcher tout doucement quand on est pressé

marcher sous la pluie, dans le froid, pour le plaisir de rentrer chez soi

marcher sur la pointe des pieds pour ne pas user ses talons

marcher à grands pas pour se donner l’impression d’être très occupé

marcher en rêvant, rêver qu’on marche et s’étonner de se réveiller à la même place

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s