Promenade

(collage)

Tu dis Rouge :

 

Tentation :

Colère primaire de la muleta.

Clairon des rires décadents.

Ravissement :

Goutte de sang sur la neige,

Incarnat d’un tendre visage.

Sacrifice,

Damnation,

 

Révolution

Et voici que

Dans l’orge pâle de notre champ,

Suspendu à la tige du vent

Comme sur la balance des eaux

Zigzague un rayon de soleil levant,

Soudain se lève,

Ecuelle vermeil de feutre fragile,

Un coquelicot.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s