Puissance du rouge

Le dahlia rouge de septembre

capte dans l’aura

de la toile

la pincée vibrante du jour.

                    *

Parmi les graminées d’or,

les herbes folles,

les papillons,

respirent et volent

les coquelicots d’aujourd’hui

avec la même pudeur rougissante

et délicate

que ceux d’autrefois

peints par Monet,

dans le vent, les blés, les senteurs,

les robes blanches des femmes

et cet azur plein de nuages

cherchant un fugace avenir.

                      *

Le rouge Vallotton

c’est autre chose qu’un coussin,

une table,

un sofa,

ou une robe,

(même si ce sont ces choses-là)

c’est une immense tache

de violence, de passion,

de crime même

fixant la nudité du vif

et imposant sa force fatale.

Quelque chose rouge

fixe l’attention

mord

comme une poussée de fièvre

une vibration pareille à un ultra son

envahit la toile et ne cesse plus

d’emplir l’espace de sa force

magique.

                   *

J’ai en mémoire

les rouges fascinants

de Zao-Wu-Ki

dans lesquels il faut se perdre

il faut !

                   *

C’est un point de fixation

à quoi on n’échappe pas

dans la passion du peintre

ce rouge, fanion, drapeau, gilet, écharpe

comme un ralliement vibratoire,

le point d’orgue de l’ardeur,

la signature, comme une saignée

où vient se rendre la lumière

et claironner la vie,

dans sa cinglante nudité.

On dirait que le rouge

ici et là dans la peinture

a quelque secrète accointance

avec la révolte, la rébellion,

le pas de côté cru, sexuel, tourmenté

qui pulse comme un sang

la chair de la toile.

Et l’on pense à Gauguin

roulant de rouge des terres magnétiques

érogènes et brûlantes

À Signac diffractant le cramoisi du coucher

sur les pins du midi

Et à Nicolas de Staël dont le concert

sur fond atonal rouge remplit l’espace

de vertige et silence.

                    *

Rose de personne

tu es rouge à jamais

cueillant la vie.

                                                                                  Dominique Zinenberg, Vernon le 28 avril 2018.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s