De LA MÉMOIRE NUE

Logés comme des balles

Les mots

     Tes mots

Dans ma bouche

Clapotis résolu

Dans sa définition

Aveugle

Mots délogés de leur matière

De leur sabot

De sens

Babil

     De mère

Sabot du soir

Déprogrammé

Et meurtrier

Coule  sur les roches

Eau babil

Coule

Sans appropriation

De temps désormais éternel

Tout toujours à refaire

Et l’espoir si énorme

Que c’est à en mourir

Mots babioles

Verbes clairs

Colliers de lunes

Dépareillées

Qu’un souffle pâle

Fait s’envoler

Bulles

Irrattrapables

Orbe des bras qui s’ouvrent  se tendent

    Tes bras

Un sourire de lumière

    Ton sourire

Bulles larmes

Qui me débordent

Bulles balles

Dans mon ventre

Dans ma chair

Dans le nid de mes paumes

Tous les désirs tremblés croisés

 

Vert !

Un clic

Une pluie fraiche

Sur mon regard

Je respire

    Ton regard

Babil mangé de moi

Avec avidité

Le temps

    Ton temps

Est épopée

                                  De vent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s