Nous avons entamé la 7ème saison du BL jeudi 18 septembre.

Une douzaine de personnes étaient présentes autour du thème de « la peau ».

En guise d’introduction il m’a paru intéressant de recenser un certain nombre d’expressions et de locutions ayant trait à la peau :

Peau de balle, peau de balle et ballet de crin, peau de banane, peau de vache, peau de zébie, peau de chien, être bien dans sa peau, être à fleur de peau, faire la peau de quelqu’un, faire peau neuve, coûter la peau des fesses, risquer sa peau, se faire trouer la peau, se mettre dans la peau du personnage, réduire comme une peau de chagrin, vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, faire peau neuve, avoir quelqu’un dans la peau, se lever la peau, « écorcher un pou pour en avoir la peau », « la peau d’un chrétien est bonne pour échauffer l’estomac d’une fille », « le loup mourra dans sa peau, le méchant ne changera point ses mauvaises habitudes » etc.

Après avoir énuméré ces références (non exhaustives) à la peau et échangé sur les différentes acceptions de ce mot tant au sens propre (la peau comme membrane, comme enveloppe qui couvre les plantes, les fruits, les légumes) qu’au sens figuré (ce qui représente le propre, l’intime), j’ai lu un extrait de «L’innommable» de Beckett, qui pose bien, sans jamais nommer le mot, la frontière entre le dedans et le dehors

« C’est peut-être ça que je sens, qu’il y a un dehors et un dedans et moi au milieu, c’est peut-être ça que je suis, la chose qui divise le monde en deux, d’une part le dehors, de l’autre le dedans, ça peut-être mince comme une lame, je ne suis ni de l’un ni de l’autre ».

Voici maintenant les contributions des participants :

– Nicole, absente, m’a chargé de lire un texte de sa composition, intitulé « T’as tout tatoué » ( A lire sur le blog)

– Françoise B a lu un poème de Bernard Noël « La peau et les mots »

– Mireille a lu un extrait de « La peau de chagrin » d’Honoré de Balzac et « Eloges » de Saint John Perse

– Jean-Pascal a lu un extrait de « Le chef d’œuvre inconnu » d’Honoré de Balzac

– Rached a lu « Le dédoublement. La survie du squelette » de Raymond Devos

– J’ai lu un extrait d’un récit que j’ai écrit il y a 12 ans « Le buste blanc » et un texte de mon ouvrage « Grain à moudre » (Dire ça qu’on a en soi). A lire sur le blog.

Nous nous sommes donné rendez-vous pour le prochain BL qui aura lieu le jeudi 16 octobre. Le thème retenu est « L’ivresse »

Ça va tanguer…

Littérairement vôtre

François Minod

NB : Je rappelle qu’uniquement les textes écrits par les participants sont mis en ligne sur le blog du BL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s