« L’horizon, en effet est cette ligne que nous voyons et qui se déplace avec nous ; elle est un repère stable qui est pourtant en mouvement, ligne autant que dernier plan, trace d’une limite et appel vers celle-ci. En lui s’accordent ou s’affrontent le lointain et le proche, le continu et le discontinu, le passager et ce qui demeure, la circonstance et le perpétuel […] Avec l’horizon, la conscience se constitue une capacité imageante sans cesse renouvelée, car sans cesse reculée. Il doit être maintenu à distance, sans quoi l’écart entre le moi et le monde serait réduit à néant et je serais reconduit à moi-même sans le plus infime espacement. Or, comme l’a montré Heiddeger, nous ne sommes ici que tant que nous sommes , Dasein : nous sommes présents à nous-mêmes et au monde parce que fondamentalement ailleurs et loin. »

                                                                                                                            CECILE FLECHEUX, L’horizon, Klinckseick, Paris, 2014

N’ayant pas eu le temps de faire une présentation exhaustive de L’horizon (découvert quelques jours avant le BL), j’ai choisi de citer un passage de cet ouvrage passionnant en introduction du compte-rendu pour vous inciter à le lire. En effet, la réflexion que mène l’auteur sur le concept d’horizon, tant sur le plan philosophique que sur le plan de la cosmologie, de l’astronomie, ou de l’histoire de l’art, est remarquable.

Venons-en maintenant aux nombreuses contributions du BL qui fut fort riche et comme toujours très conviviale. Au passage, au nom de notre petit groupe, je tiens à remercier Nicole, qui, étant absente de Paris jusqu’en septembre prochain, continue à participer par ses contributions à nos activités.

– Pierre a lu un texte de sa composition « Désir à l’horizon » (A lire sur le blog)

J’ai lu le texte de Nicole « Croisée d’horizon » (A lire sur le blog)

– Agnès a lu un poème de sa composition « Métropolitain » (A lire sur le blog).

Mireille a lu un texte de sa composition « Jeune lama à la porte dorée ». (A lire sur le blog). Elle a également lu « Odes maritimes » de Fernando Pessoa.

– Stan a lu un texte de sa composition « Point à la ligne » (A lire sur le blog).

– Françoise Bernard a lu un texte de sa composition (Désir à l’horizon).

– J’ai lu un texte de ma composition « La ligne » (A lire sur le blog)

­– Jean-Pascal a lu « Le bateau ivre » d’Arthur Rimbaud

– Brigitte a lu différents extraits de « les châtiments » de Victor Hugo.

RV au prochain BL Le 8 mai. Le thème retenu est PASSION(S),  ça risque d’être chaud, voire brûlant !

Littérairement et poétiquement vôtre.

François

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s