« La magie de la littérature est dans la transformation qui fait que celui qui a achevé un roman ne doit pas être le même que celui qui le commence. Le « celui » en question étant ici indifféremment auteur ou lecteur. C’est même à cette mobilité que se juge la qualité de l’œuvre pour l’écrivain, de la lecture pour le lecteur. » (Mathieu Lindon)

La littérature aurait, selon Mathieu Lindon, la capacité à transformer l’auteur et le lecteur, j’ajouterai à leur insu, par les tropismes qu’elle susciterait. Nous voilà donc au cœur du sujet proposé au BL, avec cette particularité que la magie n’est pas seulement limitée à un genre, une situation, des éléments choisis par l’auteur mais qu’elle est consubstantielle à la littérature (et à la poésie).

Ne souhaitant pas aller plus loin dans cette esquisse de réflexion, je laisserai maintenant la parole aux contributeurs du BL :

– Nicole a lu un texte de sa composition  Hommage au mage (A lire sur le blog)

– Agnès a lu un poème de sa composition Confrontation (A lire sur le blog)

Alain (Minod) a lu un poème de sa composition L’oiseau qui veut voler sous mon parapluie (A lire sur le blog)

– Catherine (Seghers) a lu  Magie  d’Henri Michaux

Rached a lu  Autobiographie de JC Puys

– J’ai lu Artaud le Mômo d’Antonin Artaud

Il manque des textes qui ne me sont pas encore parvenus. Dès qu’ils le seront, ils seront mis en ligne sur le blog.

RV pour le prochain BL prévu le 3 avril et dont le thème est Horizon(s)

Bon vent littéraire

François Minod

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s