La voix

               Qui parle en toi

               Qui pleure en toi

               Qui te déchire et te torture

               Laisse la s’élever se tendre et t ‘éclairer…

Quand une voix lève ses mains

Quand la musique élargit le corps

Les murs peu à peu s’effritent

Et basculent sans résistance

Les projecteurs tourbillonnent

Et s’enivrent de sons

Quand la musique agrandit le ciel

Les images vacillent

Perdent de leur consistence

Les couleurs s’enlacent

Et sans arrêt se repoussent

Quand la musique agrandit la terre

Le soleil tout entire engloutit mon corps…

 LA VOIX par Jean-François Caperan

La voix

               Qui parle en toi

               Qui pleure en toi

               Qui te déchire et te torture

               Laisse la s’élever se tendre et t ‘éclairer…

Quand une voix lève ses mains

Quand la musique élargit le corps

Les murs peu à peu s’effritent

Et basculent sans résistance

Les projecteurs tourbillonnent

Et s’enivrent de sons

Quand la musique agrandit le ciel

Les images vacillent

Perdent de leur consistence

Les couleurs s’enlacent

Et sans arrêt se repoussent

Quand la musique agrandit la terre

Le soleil tout entire engloutit mon corps…

Textes  issus de mon recueil: “Morsures”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s