Ai-je égaré ta lettre

Ou trop bien rangée

Jetée par mégarde

L’ai-je vraiment lue

Me reste l’enveloppe

Rien que l’enveloppe

Blanche rectangulaire banale

Enveloppe d’un manque

Au dos je lis ton nom ton adresse

Au cas où elle serait perdue

Le cachet noircit le timbre et fait foi

Mercredi 11 mai-17 heures-Fontaine de V.

Dans l’enveloppe qui s’innocente

Et se disculpe sous le sceau postal

Je cherche tes mots

Tes mots qu’elle n’a su ni protéger ni retenir

Au moment de la déchirure et profitant de l’ouverture

Peut-être se sont-ils absentés

Libérés envolés volatilisés

C’est sans importance

L’essentiel est que l’enveloppe porte mon nom

Que tu aies pensé a moi

Que tu m’aies écrit

Ta lettre y ajouterait-elle quelque chose

Mais il se peut que tu n’aies rien glissé à l’intérieur

Que des mots soient encore en souffrance sur ton bureau

Ou que tu ne puisses plus me les écrire

L’absence de ta lettre résonne de voix contraires

Et me tient cruellement en éveil

 » Ecris moi ! « 

Publicités