T’as tout tatoué
Ton cou ton torse ton dos
Tu contes tes histoires à fleur de peau
En dessins ouvragés, en mots stylisés
Injectés de noir
Tes carnets de bord
Ta peau patiemment perforée au stylet
Piquée de pigments, veinée de sombres filets
Tu provoques la lecture à corps ouvert
Texte porté en blason
Tu séduis et tu distancies
Messages claquants et cachés
Mots coulés sous le derme fleuri de symboles
T’as tout tatoué
Ton cou ton torse ton dos
Ta peau poinçonnée grave l’origine
Magnifie le choix d’un écart
Ta parure d’encre douloureuse te favorise
Tu apprivoises la force
Béni par le scribe des saintes écritures
Tu as entaché l’enveloppe laiteuse du poupon
Le doux vélin de l’agneau
Tu y as griffé la marque du rebelle
La dentelle du guerrier
L’écriture matricule et punitive
T’as tout tatoué sur ton cuir délicat
Même un cœur, un deuxième, au cas où on ne saurait pas

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s