Le chat parle:

Mia ao ū mi aod u

mii hau y mea aho u

mia aos

Cent nuages des seins de la côte se montrent

entre le vent et ma bouche dans

ma maison

Traduit du :

Swahili – samoan – tahitien – hébreu – breton – kanak

ukranien – maori – espagnol – latin – basque – croate

italien – bichelamar

(Hocus Corpus)

………..

Le sang s’anéantit en précipices noirs

Des novæ et des naines

Les bourrasques des soleils frôlent mes doigts écartés

Les nébuleuses sont des moutons de poussière

dans mon giron

(Navigateur au sommet du vide)

……………

La lave est-elle le mollard de la Terre

Les marées sont-elles l’incontinence de la lune

Faut-il changer le mouchoir sale du soleil ?

Les nuages passent

Les étoiles sont-elles bien les postillons du Créateur ?

(Languier)

………….

Comme éjectés d’une arbalète

nous sifflons par-dessus l’Europe

dix mille mètres au-dessus de la piste cyclable

Sous nos pieds des menhirs de coton

s’élancent des vapeurs de cumulus

contre tous les anges

La chair de poule se dresse frisonne

rendant papuleux l’avant-bras de la mer

Des aiguilles de pin se démènent au diesel

sur le couvre-lit bleu de la Mer du Nord

(Languier)

…………………….

Les insectes parlent :

Brz bzdig   złodziej aiz tsi tsetserleg smrznut

Sus lus lutz zelts ist kriz y zecuitzli

Rapide petit voleur derrière un jardin congelé

Sur la punaise la lumière de l’or est crue et froide

Traduit du :

Slovaque – arménien – polonais – letton – cun – mongol – croate

Occitan – suédois – gascon – letton – breton – espagnol – nahuatl

(Hocus Corpus)

……………

De Marseille

Dorë mi mi mi

Fa mi mirè

La main donne le miel mûr

de l’arbre au nom tabou

Traduit de :

Albanais–luo–chinois–créole antillais

hongrois–fang–houaïlou

(Navigateur au sommet du vide)

Publicités