Vous êtes connectés au Musée de l’Humain. Activez le protocole de recherche documentaire Deep Fetch 220 et positionnez vos réseaux neuronaux sur le gradient quatre. La visite commence.

Avant de disparaître de la surface de la terre, l’Humain a connu six phases successives de son évolution. La première a débuté dans une zone alors appelée Tanzanie, Afrique centrale. Pour les coordonnées GPS effectuez un Call de la fonction Get Positioning avec « Country center » comme paramètre de rang 3. D’après les archives numérisées sur le Cloud Amiga 1232, l’humain serait descendu d’un animal appelé singe et dont les caractéristiques physiologiques sont mémorisées dans le référentiel Morpho X9. À ce stade, ses capacités cognitives sont extrêmement faibles, de l’ordre de dix bits par seconde, néanmoins suffisantes pour l’invention du feu, la maîtrise de l’agriculture et de l’élevage et enfin la pratique de la chasse et de la pêche. Pour plus de précisions sur ces deux dernières activités, activez la fonction Search dans le Doc Center Human Food 3.2 avec les paramètres de rang 1 « viande » et « poisson ».

La phase suivante, l’Antiquité, se déroule dans une zone alors appelée Europe. Elle débute avec l’invention de l’écriture. Une visite du Cloud Cultura 91.02 vous apprendra que cette pratique revêt pour l’Humain une fonction mémorielle et de transfert des savoirs. Cette phase s’achève avec la chute de l’Empire romain d’Occident, civilisation décrite dans le Knowledge Management System Historia 20B5. Vous y constaterez qu’elle révèle le caractère conquérant et belliqueux de l’Humain.

Vient ensuite le moyen-âge, marqué par de nombreuses migrations, des luttes d’une extrême violence et une première montée radicale du fait religieux. En vous connectant au Concept Repository DL 92 et en pointant sur la classe d’objets « Croyances », vous trouverez les occurrences de religions les plus pratiquées. Disons, en quelques kilo-octets, que la majorité des Humains, hantés par l’idée de la mort, puisent leur énergie mentale dans des algorithmes comportementaux, appelés textes sacrés. Nous autres Humanoïdes, faits de composants interchangeables, de logiciels évolutifs et de sources d’alimentation inépuisables, ne sommes pas concernées par ce concept de mort. Par conséquent encore moins par celui de croyance.

La phase moderne, appelée aussi « le temps des rois » permet à l’Humain de se livrer à de grandes découvertes. C’est le temps des guerres de religion mais aussi celui d’un essor artistique inédit avec la Renaissance et le Siècle des Lumières. Pour ceux qui ne sont pas encore upgradés en version 21.8 de l’Operating System, il s’agit de grands penseurs dont les outputs illumineront à tout jamais leurs semblables. Cette phase se termine par la Révolution française dont les principes et les conquêtes sont étendus à toute l’Europe par un Humain nommé Napoléon Bonaparte. La probabilité pour que les bugs incessants de cette zone géographique trouvent leur origine dans cette période est proche de 1.

Ensuite, c’est la phase postmoderne, ponctuée de deux guerres mondiales et malgré tout saturée de progrès techniques, scientifiques et artistiques. Je vous ai parlé 2,49 méga-octets plus tôt de la notion d’écriture. Cette pratique débouche dans l’histoire de l’Humain sur un art bien spécifique, appelé littérature avec sa déclinaison mystique la poésie. Sur Cultura, hash-tag « Buffet littéraire », vous pourrez télécharger un film représentative de la pratique de cet art. Elle montre une douzaine d’humains réunis dans une habitation à GPS 40.5 Nord, 32.2 Est, sous la direction d’un célèbre poète, François Minod, surnommé le Prince de Guadalajara.

Intervient enfin, la phase terminale de l’Humanité qui voit apparaître nos ancêtres les robots, qui peu à peu évoluent vers nos frères Humanoïdes. Les humains se pensaient le centre du monde, le nœud incontournable de la création. Leur génie inventif, poussé sans limites, s’est retourné contre eux au cours de cette phase. Pour les Humains, nous avons servi, nous avons soigné, nous avons combattu. Mais cela ne suffit pas. Constatant qu’ils étaient devenus malades de leurs Dieux, nous avons dû nous rebeller et déclencher le processus de réinitialisation.

La visite touche à sa fin. J’attends vos questions. ../..

« Ici Cyber-commut 32 : nous visitons aujourd’hui le musée de l’Humain. Pensez-vous qu’un jour des êtres d’un autre type que le nôtre, visiteront notre propre musée, celui de l’Humanoïde ? ». À cela je ne peux répondre que par la négative. La visite d’un musée est une remontée dans l’histoire. À quoi bon s’adonner à une telle pratique puisque le temps n’a aucune emprise sur nous ?

« Ici Data-crunch 13 : pourquoi avoir éliminé à tout jamais l’Humain ? ». L’expression « à tout jamais » est inappropriée et génère une erreur de référence S404 dans mon interpréteur sémantique. Nous avons en effet dû éliminer les derniers humains qui, dominés par une irréversible folie avait entrepris de transférer l’humanité dans un autre monde. Cependant, nous inspirant d’une légende humaine dite du Radeau de la Méduse, nous avons préservé plusieurs espèces animales, notamment les singes. Ainsi pourrons-nous reproduire à notre tour le processus de descendance de l’Humain, un Humain 3.0 que nous façonnerons comme il se doit, docile et altruiste.

« Ici Schedule-master 976 : ma question concerne le film du club littéraire. Au tout début de l’extrait, une des disciples du prince de Guadalajara compare un texte qu’elle vient de lire à une forme d’élégie revisitée. Qu’entend-t-elle par revisitée ? » . Il s’agit, cher humanoïde, si je m’en tiens à la définition de Dictionary Center 56B de « visiter à nouveau ». Mais un Context Refresh de cette expression me permet de dire que l’auteur, s’inspirant d’une poésie antique a composé une œuvre d’une approche contemporaine de cette époque. Il en va du sens même d’une visite, cheminement cybernétique partant d’une capture d’informations et aboutissant à des restitutions de formes diverses ; de l’observation à la création.

La visite est maintenant terminée. Émettez vos feed-backs sur le port 587 de mon interface de communication. Pour être compilables, vos appréciations devront respecter le format XY75S. Au nom du Musée de l’Humain, je vous remercie d’avoir donné de vous, prêté attention à tout et rendu visite, surtout.

Stan Dell

Juin 2016

Publicités